Festival du Chant de marin en danger – signez la pétition !

Publié le par In(ter)dépendant

Cela fait du bruit autour de Paimpol depuis plusieurs semaines. Le festival du chant de marin, l’un des plus gros festivals bretons, est en danger d’annulation, pour cause (officielle) de problème de date. Le maire de Paimpol Jean-Yves de Chaisemartin est en effet revenu sur l’accord conclu il y a quelques mois pour la date du 12-13-14 août. S’appuyant sur un rapport de la préfecture remarquant quelques disfonctionnements en matière de sécurité, il souhaite voir le festival organisé du 30 juillet au 2 août. Pour l’association du festival, cette solution apparaît inacceptable : une telle date conduirait à une forte baisse de fréquentation (ça a déjà été tenté pour une édition précédente) et pourrait mettre en péril l’équilibre financier du festival.

 Une solution alternative proposée par la préfecture, à savoir déplacer la grande scène du festival sur le champ de foire non loin, a été refusée par le maire au motif que le terrain serait non stabilisé et inondable ; raison qui surprend un peu sachant que cette zone n’a pas été inondée depuis des dizaines d’années et qu’il s’agit d’installer une scène pendant 3 jours, pas de construire un bâtiment en dur.

 

Alors que la polémique s’envenime, un certain nombre d’implications politiques, monde comme chacun sait caractérisé par la douceur et le savoir-vivre, ressortent de sous la table. J-Y de Chaisemartin espaimpol2007-chants-de-marinst en effet membre du Parti radical Valoisien de Jean-Louis Borloo alors que Pierre Morvan, président de l’association du festival est conseiller municipal d’opposition et  membre éminent de l’UDB dans une région ou celle-ci fait plus que de la figuration. Il fut d’ailleurs premier adjoint à la fin des années 1990. D'après les rumeurs un groupe de commerçants serait aussi à l'origine de la manoeuvre vis-à-vis du festival. Alors que le bureau du festival dénonce les attaques du maire contre Pierre Morvan, Yannick Hémeury, président du comité des pèches local et candidat malheureux aux régionales sur la liste UMP, se déclare prêt à prendre en main l’organisation du festival du chant de marin si l’association actuelle persiste dans son refus. Ca manœuvre avec des gros sabots… et tout ça ne rehausse pas l’image du politique.

 

Sans vouloir prendre partie dans ces querelles dont on ne sait jamais tous les enjeux,  j’ai tout de même signé la pétition de soutien : d’abord j’ai pas envie de voir mon festoche préféré clamser à cause de querelles de clocher, et surtout je fait « légèrement » plus confiance aux gens qui l’ont construit depuis 20 ans qu’a quelqu’un sorti d’on se sait ou (ah oui c’est vrai, de la liste UMP aux régionales) et dont la qualité première est visiblement d’avoir les dents qui rayent le parquet. J’ai déjà organisé des fêtes d’anniversaire, moi aussi je peut peut-être devenir président du festival du chant de marin ???

 

Pour signer la pétition, c’est ici.

 

 

PS : les premières affiches du festival pour 2011 sont sorties il y a quelques semaines ; superbes, elles valent celles de 2007. Reste à espérer qu'elles servent à quelque chose...

Commenter cet article