Carnet de campagne 4

Publié le par In(ter)dépendant

J’ai un peu délaissé ce blog ces derniers jours et pour cause, on est en phase finale de campagne, on bosse 24h sur 24 ! Quelques petites news de campagne tout de même entre deux tractages…

 Ces derniers jours c’était affichage à temps plein. Contrairement aux listes bénéficiant du soutien des grands partis institutionnels, nous avons choisi d’afficher nous même au lieu de payer une boite privée, la même pour le FN, l’UMP et le PS d’ailleurs au passage. Du coup c’est l’occasion de découvrir tous les coins du pays en allant chercher des panneaux d’affichages parfois dans des coins totalement improbables en mode chasse au trésor. : proche d’une chapelle en bord de mer, ou il n’y aura que les goélands à voir les affiches, en bord de route en plein virage, totalement invisible pour 9/10eme des passants mais légèrement dangereux pour le colleur, 5 panneaux (1 tous les 100m) pour une commune de 1500 habitants, à côté un seul pour une commune plus grande… c’est bien folklo tout ça. Au passage, tous les partis de gauche anticapitaliste ont – évidemment – choisi d’éviter les boites privées et de coller eux –mêmes. Tous sauf un qui n’est ni LO, ni le Front de Gauche ni le NPA. Mention spéciale à la cohérence entre les idées et les actes.

Après les collages, c’est la tournée des marchés : avant-hier à Tréguier, ou les deux seules listes présentes étaient Nous te Ferons Bretagne et… Solidarité et Progrès. J’ai croisé la une fille qui tractait déjà à Rennes. Quoi que l’on pense de leurs idées, force est de reconnaître qu’ils sont hyper actifs, je les aie rencontré plus souvent sur le terrain que le PS et EE et je ne parle même pas des autres. Hier à Lannion ou là c’est l’embouteillage, ca confine au grotesque, la quasi-totalité des listes sont à vendre leur soupe à tous les carrefours, je plains presque le pauvre mec qui débarque juste au marché pour acheter sa botte de poireaux et se retrouve assailli de toute part. Bon contact avec toutes les listes, ici EE n’est pas en mode intégriste et on peut discuter, les gens du front de gauche local connaissent très bien Troadec et surtout JY Callac, notre tête de liste locale. Au contact des lannionais, idem, je suis toujours surpris de voir combien Troadec est bien identifié entre l’hopital et les charrues. A voir si ca va se retrouver dans les urnes !

Et après les marchés, place aux réunions publiques ! hier soir, conférence débat à Lannion avec Yves Pelle, adjoint au maire d’Erquy, ancien membre du Conseil économique et social de Bretagne et 3ème sur notre liste. Une grosse quarantaine de personnes présentes, pour une super présentation des orientations et du programme de NTFB.

Ce matin dans OF en page Lannion, inventaire des candidats du Tregor sur les différentes listes. Sans surprise Nous te ferons Bretagne est très bien représentée avec notamment notre tête de liste lannionaise. Chez les autres, mention spéciale à Europe Ecologie qui a plus que blindé les candidatures trégorroises : 4 places sur les 5 premiers de la liste, c’est ballot pour les autres coins du département ! (sans compter Guy Hascoët, le trégorrois de 6 mois, parachuté en Ille et Vilaine pour les régionales. La je dit bravo ca en devient artistique : - ) ) L’UMP donne une honorable 4ème place au maire de Plufur, le Modem idem pour une perrosienne. D’autres listes se moquent carrément du Monde : Le Drian a royalement accordé aux trégorrois la… 9ème place au maire de Lannion et la douzième à la députée locale Corinne Erhel, et en plus à deux personnes qui ont un premier mandat prenant… génial. Lutte Ouvrière et le NPA ne font pas mieux avec respectivement les 8ème et 9ème à des trégorrois, le front de gauche donne la cinquième place à une Plouneveziènne. Solidarité et progrès arrive en queue de peloton avec 0 candidat trégorrois. Au moins c’est clair. Mention spéciale à OF pour finir  quand même, pour eux le Tregor c’est sans Guingamp, bravo bravo.

 Pour terminer, mon sentiment sur les campagnes des principales listes :
PS-PC : une campagne solide comme à l’habitude mais sans aspérité et sans génie. En même temps c’est surement le moins risqué vu le contexte et la prime au sortant.
UMP : une campagne pas digne d’un challenger à la présidence de la région.
Modem : après les départs en série et les soucis de constitution de la liste, la campagne a débuté 3 semaines avant les élections. Dans ces conditions ca va être très dur de limiter les dégats malgré la présence du Bruno Joncour ; une seule chose à dire : bon courage.
EE : l’impression d’une très bonne campagne, après sur les idées certaines choses me gènent mais sur la façon de les mettre en avant on peut dire chapeau à tous les niveaux : réunions publiques thématiques, meetings, présence de terrain…
Nous te ferons Bretagne. Une campagne solide débutée bien en amont à l’image de celle d’EE et qui monte bien en puissance sur la fin, pas mal de réunions publiques, une présence sérieuse sur le terrain, un programme présenté très tôt par rapport aux autres listes… et puis aussi une tête de liste visible, connue positivement depuis longtemps à l’inverse d’Hascoët ou Malgorn… Tout n’est pas parfait, loin de la, et on a pas les moyens du PS, d’EE ou de l’UMP, mais avec ce qu’on a je pense qu’on peut être content de notre travail.

Publié dans Politique

Commenter cet article

Gérard 15/03/2010 18:25


"une tête de liste visible, connue positivement"

Après les résultats l'aspect positif de Troadec doit échapper à la majorité des Bretons.


Kevin 07/03/2010 16:36


Bonjour, merci pour l'info et autant pour moi pour l'erreur involontaire.


Martin Dupont 06/03/2010 21:42


Au passage rectification d'info... Les affiches de la liste de Jean-Yves Le Drian (PS,Bretagne Ecologie et Parti Communiste) sont collées par les militants, les docs de campagne distribués en boite
à lettre (1 million) le sont également par les militants...