Charlie Winston – In your hands

Publié le par Kevin


 

 

 

 

Et les paroles en prime.

 


Une chanson sur un thème à la fois récurrent et d’actualité s’il en est, à savoir l’immigration “économique”.

 

En Bretagne ces dernières semaines, C’est Rennes et Loudéac qui ont fait l’actualité. Alors que des détenus au centre de rétention de Saint jacques se sont empoisonnés pour éviter l’expulsion, le maire de la commune des Cotes d’Armor a refusé de marier deux personnes émigrées (hispano-marocaine et marocaine) en dépit des injonctions de la justice.

 

Sans vouloir faire de la philosophie de comptoir sur un sujet particulièrement complexe, il est pour le moins malheureux que les seules réponses apportées au débat dans l’hexagone, à gauche ou à droite, soient totalement binaires ; qu’elles tournent autour de la défense de l’identité dite nationale à la française, que ce soit pour refuser l’arrivée de personnes vues comme inassimilables ou pour réclamer l’assimilation totale de ces personnes à la culture française. Et l’idée de société multiculturelle ?

Pendant que nombre d’états occidentaux participent encore plus ou moins directement ou au minimum ferment les yeux sur l’exploitation des richesses, en particulier humaines, des Pays en Voie de Développement, la thématique du co-développement est laissée presque entière à l’extrème-droite qui s’en sert pour justifier son refus de toute arrivée d’ « allogènes ». Que du bonheur…

Publié dans minorités

Commenter cet article